Les assises de la jeunesse d’origine malienne - http://www.jeunesse-mali-europe.eu

bandeau du site

Compte rendu de la journée de lancement du 26 Novembre 2011.

La journée de lancement a été présidée par Mr Gahaoro DOUCOURE, président du Conseil de Base des Maliens de France (CBMF). Il avait à ses côtés MM. Moussa KANTE, représentant le Consul Général, Ibrahima KEÏTA, de la Coordination des Elus Français d’origine malienne (CEFOM), Bouyé SIBY, pour le Conseil national des jeunes (CNJ) section France, ainsi que Mahamadou CISSE et Broulaye KEÏTA, membres du bureau CBMF. Ils ont tous salué et soutenu le projet car l’enjeu concerne l’avenir des jeunes.

SOUTENIR LA PARTICIPATION DES JEUNES

Cependant est-ce une ironie du sort ? Car la rencontre a mobilisé la diaspora plus dans sa frange adulte que juvénile, pour autant il est question du présent et l’avenir des jeunes. En effet, premières du genre en Europe, ces assises de la jeunesse d’origine malienne cherchent à donner de la visibilité à ses nombreux engagements associatifs et bénévoles et ses apports citoyens aux sociétés dans lesquelles elle vit, notamment en Europe (France, Espagne et Italie) et au sud (Sénégal). Il s’agira également de de faire connaitre les engagements associatifs des jeunes au Mali afin de mettre en miroir les expériences au pays et dans les pays de vie des jeunes d’origine malienne. En outre elles comptent renforcer les capacités des associations de jeunes des diasporas de ces pays respectifs par l’échange d’expériences et constitution d’un réseau à l’échelle européenne et en lien avec le pays d’origine. Il s’agit donc de soutenir la participation des jeunes d’origine malienne à la vie démocratique dans le pays où ils vivent.

Ainsi ces assises interviennent dans un contexte marqué d’une part par la finalisation de la politique migratoire de l’Etat malien qui consacre un volet spécifique au rôle des jeunes de la diaspora malienne installée hors de ses frontières et d’autre part par l’Année européenne 2011 consacrée au Volontariat et au bénévolat qui cherche à mettre en valeur l’engagement associatif des citoyens européens, notamment des jeunes.

JEUNESSE, EMPLOI, CITOYENNETE…

Dans sa présentation du projet, M. Gaharo DOUCOURE a annoncé que les assises auront lieu courant 2012 ici à Paris à une date précise ultérieure. Ainsi la présente cérémonie de lancement est un cadre d’échange pour démarrer les activités préparatoires desdites assises. Ainsi, explique t-il, sept ateliers préparatoires (1 au Mali, 3 en France, 1 en Espagne, 1 en Italie et 1 au Sénégal) réunissant chacun une quarantaine de jeunes d’origine malienne se tiendront autour de neuf thèmes à savoir : Jeunesse, emploi et discriminations sur les territoires de vie des jeunes d’origine malienne ; Jeunesse et investissements économiques au Mali ; Jeunesse et collectivités locales d’ici et là-bas ; Jeunesse et éducation, famille et liens intergénérationnels ; Jeunesse et culture malienne et expressions artistiques ; Jeunesse et projets de co-développement et liens avec les villages d’origine ; Jeunesse et citoyenneté européenne ; Jeunesse et migration ; et enfin Jeunesse et structuration associative et dialogue institutionnel.

Auparavant un comité de pilotage sera mis en place. Il sera le noyau de la préparation et de l’organisation scientifique et technique des assises. Il sera composé des représentants du CBMF, du GRDR et représentants des partenaires stratégiques.

Les membres de ce comité superviseront également tous les travaux préparatoires.

NI COMMUNAUTARISME, NI COMPLOT,…

D’ici là les discussions pendant la cérémonie de lancement ont soulevé des interrogations auxquelles le président du CBMF a donné des éclaircissements. Ces questions sont notamment relatives au critère d’âge de la population cible, son origine, l’engagement des jeunes et leur mobilisation, et le communautarisme. Par rapport au critère d’âge de la population cible, M. Gaharo DOUCOURE, a expliqué que « les jeunes » au regard du programme jeunesse en action de l’union européenne sont définis comme étant dans la tranche d’âge 18 à 30 ans tandis qu’au Mali, ils se situent entre 18 et 35 ans. Cependant, précise t-il, ces indications qui servent de références pour les partenaires, ne sont pas limitatives et exclusives. Au contraire les jeunes au-delà de ces tranches d’âge sont concernés et seront mobilisés afin qu’ils apportent leurs expériences. La même ouverture est faite au niveau du critère de la nationalité à l’endroit des autres jeunes vivant en Europe et qui ont une origine autre que malienne. De même les jeunes maliens au Mali ou au Sénégal sont concernés. D’où il n’y aura pas de stigmatisation.

Quant à l’engagement et la faible mobilisation des jeunes eux-mêmes constatée déjà à la cérémonie de lancement, M. DOUCOURE, a souligné qu’il faut aller au-delà de simples invitations. Ainsi d’autres outils de communication sont en cours d élaboration, en l’occurrence la création d’un site internet avec des rubriques comportant un forum de discussion (http://www.jeunesse-mali-europe.eu). Cet espace permettra de poursuivre les échanges, de recueillir des témoignages apportés par des jeunes eux-mêmes autour des thématiques des ateliers.

Enfin avec l’intitulé « premières assises européennes de la jeunesse d’origine malienne » il n’y a t-il pas un risque de tomber dans un jeu de communautarisme ? Absolument pas, a répondu M. DOUCOURE car il s’agit, a t-il précisé dans sa présentation du projet, de l’avenir de toute la jeunesse dans son désir d’entretenir tant un lien avec le Mali qu’avec aussi les politiques des Etats où ils vivent. Abondant dans le même sens, M. Ali SOUMARE, leader associatif et politique de la jeunesse française d’origine malienne et conseiller régional d’Ile de France, a affirmé qu’il ne s’agit point d’un complot contre la république. Il est plutôt question, souligne t-il, d’apporter une réponse intelligente pour mobiliser au mieux les jeunes autour des questions qui les touchent mais aussi afin qu’ils puissent apporter leurs expériences à la réalisation des projets solidaires. D’où, annonce t-il, la Région Ile de France, à travers le président de son conseil national, M. Jean-Paul HUCHON soutient le projet et mieux, elle sera un partenaire financier. Cependant il a souhaité une plus grande implication des jeunes à la constitution du comité de pilotage qui sera mis en place.

Il est attendu à la fin de ces assises en 2012, la constitution d’un recueil de recommandations qui vont interpeller voire inspirer les autorités notamment maliennes où l’élaboration de la politique nationale de migration est en cours.

Newsletter :     logo FaceBook
Nord Mali : les diasporas d’Italie et du Sénégal se mobilisent !
Le 23 Juin dernier, alors que des centaines de jeunes étaient réunis à Paris pour les Assises européennes de la jeunesse malienne, les Maliens d’Italie étaient réunis à Padoue lors d’une conférence solidaire. Elle avait pour objectif d’informer et de sensibiliser Maliens d’Italie et Italiens amis du Mali (...)

Un Notre Monde
Avis aux associations et personnes résidentes en Val de Marne : le Conseil Général du 94 lance un appel à projets en faveur des jeunes de 18 à 25 ans et des associations de jeunes qui souhaitent organiser des actions de sensibilisation à la solidarité internationale sur ce territoire. Les actions (...)

Solidarité pour le Mali
Jeudi 5 Juillet à 19h, à l’Espace Culturel du Parc, Place Maurice Nilès à Drancy : Concert de solidarité pour le Mali Organisé par l’association DARMAF avec le soutien de nombreuses associations. Venez nombreux ! Soutien : 5€

bas du site